David Edwards

Progrès de l'artscience

The AtomScreen, Studio Millimetre. Photo : John Kennard

Aborder la complexité des enjeux contemporains exige de se tourner vers différents champs du savoir, d’explorer les liens entre disciplines et de créer de nouvelles passerelles, notamment avec l’art contemporain. David Edwards présente la façon dont son travail d’inventeur dans le domaine de la santé et de l’environnement l’a conduit vers le design sensoriel et poussé à approfondir la dimension culturelle de l’ingénierie. Il a fondé pour cela Le Laboratoire, à Paris puis à Boston, un espace qui explore les frontières de l’art et de la science. En permettant au public de participer à l’expérimentation, il étudie l’avenir du design et de nos modes de vie. Faire évoluer le comportement humain suppose de communiquer efficacement sur un plan esthétique. Le futur se dit et s’invente par le biais de l’art. L’« ArtScience » permet ainsi de réunir des principes créatifs séparés par les institutions, entre l’intuitif et le déductif. Les travaux les plus intéressants en design et en architecture lui semble explorer la relation symbiotique vivant/non vivant, où technologie joue un rôle central.

publication en open access à venir

commander la revue