Rob Hopkins

Imagination globale, action locale

Dessin de Tem & Badj

À l’origine du mouvement villes en transition, Rob Hopkins considère que la transition doit devenir un mode de pensée et de vie permanent pour sortir de la crise. Il propose notamment de déclarer « l’état d’urgence climatique » et de ne plus construire, enseigner et produire qu’à partir de cette nouvelle perspective. Il s’agit d’inciter à l’action et de revoir l’ensemble du système de production et de consommation mondialisé. En s’appuyant sur la mise en réseau d’actions locales et citoyennes, qui proposent de nouveaux modèles universellement reproductibles basés sur les biens communs et la coopération, il entend générer un phénomène global, dans un esprit de décroissance.

Bientôt disponible en open access.

Commander le livre