Faire matière avec le vivant

  • Publié le 24 mai 2024
  • Aurélie Mossé
  • 6 minutes

Aurélie Mossé est designeure, chercheuse et responsable du groupe de recherche Soft Matters à l’Ecole des Arts Décoratifs. À l’aide de micro organismes, elle expérimente la fabrication de matériaux innovants, moins couteux en énergies fossiles ou en ressources non renouvelables. Par la production de calcite, les bactéries deviendraient des alliées notamment dans la constitution de matériaux de construction solides.

Bibliographie

explore

Vidéo

Liliana Doganova, Mathieu Arnoux, Vincent Charlet, Isabelle Bensidoun

Vidéo

Perspectives

Mathieu Arnoux, professeur à l’Université de Paris et Directeur d’études à l’EHESS, Isabelle Bensidoun, économiste au CEPII, Vincent Charlet, économiste fondateur de la Fabrique de l’Industrie et Liliana Doganova, sociologue chercheure au CSI des Mines de Paris.   Cette conférence conclusive met en regard les dynamiques sociétales et économiques liées à l’exploitation des matériaux à l’échelle nationale et planétaire. La guerre en Ukraine a révélé nos dépendances à nos voisins et relancé des questions de souveraineté et d’autosuffisance. La France a été moins impactée par l’embargo sur le gaz russe que l’Allemagne, mais la transition vers des énergies renouvelables ne se fera pas sans les terres rares que nous importons essentiellement de Chine. Les limites de la mondialisation semblent être atteintes, qu’est-ce que cela implique pour notre industrie, nos filières et notre politique économique ? Quel rôle joueront les marchés, notamment carbone, dans l’encouragement de matériaux nationaux et européens ?

Découvrir
Podcast

« Que pouvons-nous changer dans notre manière d'habiter pour préserver le sol en tant que milieu ? »

Podcast

« Que pouvons-nous changer dans notre manière d'habiter pour préserver le sol en tant que milieu ? »


Le sol comme milieu, la propriété comme faculté d'habiter

Elissa Al Saad est architecte et lauréate des Bourses Palladio 2023 pour sa thèse sur le sol comme milieu. En comparant différentes formes possibles d’appropriation du sol, elle fait émerger la question de la préservation de la ressource foncière face à celle de la propriété. L’objectif : penser la propriété comme support d’un mode d’habiter qui considère le sol comme un bien commun.

Écouter l'épisode
Podcast

« Quel Paris sous 50° ? Comment reculer le moment où ce scénario arrivera et se préparer au mieux à le vivre ? »

Paris à 50 degrés

Alexandre Florentin

Podcast

« Quel Paris sous 50° ? Comment reculer le moment où ce scénario arrivera et se préparer au mieux à le vivre ? »


Paris à 50 degrés

La capitale, dense et minérale, s’avère très peu adaptée aux chaleurs extrêmes auxquelles nous allons de plus en plus devoir faire face. Alors, quelles stratégies d’adaptation mettre en place ? C’est la question qui a été posée à Alexandre Florentin, conseiller de Paris délégué à la résilience et aux enjeux climatiques. Il a notamment présidé la mission « Paris à 50 degrés » qui a rendu son rapport il y a quelques mois : quels champs d’action pour les architectes et concepteurs urbains ?

Écouter l'épisode
Vidéo

Aurélie Mossé, Marie Sarah Adenis, Simon Trancart

Vidéo

Vivant

Avec Marie Sarah Adenis, artiste, Aurélie Mossé, professeure chercheure à l’ENSAD et Simon Trancart, Head of Adaptive Laboratory Evolution de Ginkgo BioWorks On parle souvent du bois comme un matériau vivant car il réagit à l’humidité ambiante, se patine. Pourtant, lorsque l’on coupe un arbre pour exploiter son bois, il meurt et cesse notamment toute photosynthèse. Quelles autres formes de vivant peut-on cultiver, faire grandir pour construire et créer et avec quelle éthique ? Quel avenir pour des matériaux organiques pouvant se régénérer rapidement ou peut-être ne jamais mourir et continuer à évoluer comme matière vivante ?  En passant des propriétés colorimétriques des microbes à l’utilisation d’algues pour développer des réactions chimiques alternatives afin de former des ciments et des céramiques moins émetteurs en carbone, quelles possibilités nous offre le vivant pour repenser la création ?

Découvrir
Vidéo

Jérôme Denis, David Pontille, Bérénice Gaussuin, Fanny Lopez

Vidéo

Restauration, transformation, maintenance : la transition à l'ère du soin

Au cours de cette table ronde, les quatre chercheurs abordent la question de la transition sous le prisme de différentes notions que sont la maintenance, la transformation, la réparation et la restauration. Des concepts qui ne sont pas sans évoquer les enjeux de destruction, reconstruction et réhabilitation en architecture.

Découvrir
Article
Article

L'intelligence collective à l'œuvre

L’intelligence collective est devenue l’une des clés pour comprendre et agir sur la complexité du monde contemporain. Mais comment produire les conditions pour qu’elle advienne? Né au sein de PSL, le collectif La Vie à l’œuvre, qui regroupe des chercheurs en sciences de la nature, en sciences humaines et sociales, mais également des artistes, explore depuis 2014 ce dialogue des intelligences autour du thème du vivant. En s’appuyant sur un cadre souple, le collectif a développé une pratique de l’intelligence collective interdisciplinaire tout en établissant de nouvelles connaissances sur la vie, notamment via des expérimentations entre art et science.

Découvrir
Vidéo

Antonin Yuji Maeno, Manon Leconte, Patrick Le Pense, Cyrille Terrolles

Vidéo

Métal

Avec Antonin Yuji Maeno, fondateur de Cutwork, Manon Leconte, fondatrice de Maximum Architecture, Patrick Lepense, Product & Segment Lead Manager de ArcelorMittal et président de Construire Acier et Cyrille Terrolles, directeur de l’innovation de GHM Eclatec. Dans un monde où le mythe de l’abondance s’effondre, cette série de conférences interroge la matière. Symbole de la révolution industrielle, l’essor du métal dans la construction a accompagné le renouveau de Paris sous Haussmann. Son origine dans les hauts fourneaux lui associe un imaginaire carboné. Il est pourtant encore largement présent dans les façades, et son utilisation semble prometteuse au regard de l’économie circulaire car il se désassemble facilement. Mais est-ce un avantage suffisant ?

Découvrir
Article
Article

"Le réseau, il est vivant" — Les réseaux et ceux qui les maintiennent

Le paysage souterrain et aérien français compose avec environ 910 000 km de canalisations de distribution d’eau potable, et plus d’1,4 millions de km de lignes électriques. Indispensables dans nos vies quotidiennes, ils sont pourtant invisibilisés et de plus en plus questionnés à l’aune d’enjeux écologiques et technologiques qui poussent nos territoires à se transformer. Mais ces infrastructures ne peuvent-elles pas être perçues comme un patrimoine qu’il s’agit d’entretenir et dont il faut prendre soin ?

Découvrir