103 Grenelle

Archéologie contemporaine du patrimoine industriel 

L’ancien siège du Télégraphe, dans le 7e arrondissement de Paris, offrait un bâtiment exceptionnel dont les occupations successives avaient dégradé l’image. La restructuration menée par PCA-STREAM ranime ce patrimoine architectural pour y installer de nouveaux espaces de travail. Une création artistique in situ réactive ses liens intimes avec l’histoire des télécommunications françaises.

Un sanctuaire de l’histoire des télécommunications

À proximité des Invalides et de l’Assemblée nationale, dans le 7e arrondissement de Paris, le 103 de la rue de Grenelle regroupe plusieurs bâtiments d’époques différentes. Sur l'emplacement d’un grand hôtel particulier du XVIIIe, dont il conserve la cour en U, le noyau historique du bâtiment a été conçu entre 1838 et 1841  pour le ministère de l’Intérieur et les services télégraphiques nationaux. Il est dominé par la tour Chappe, du nom de l’inventeur du télégraphe optique qui la coiffait. Ce dispositif a révolutionné la transmission de l’information entre la Révolution et le Second Empire : un système de bras articulés permettait d’épeler et transmettre de tour en tour des messages par un alphabet stylisé. Avant la radio et le téléphone, le télégraphe est le premier réseau de communication généralisé à l’ensemble du territoire français. À l’heure d’internet et de la communication instantanée, cette tour incarne un vestige de l’ère pré-numérique dans l’espace urbain. Bien que le télégraphe ait cessé d’être utilisé dans la seconde moitié du XIXe siècle, le 103 Grenelle a continué d’évoluer avec l’essor des télécommunications françaises. Chaque nouvelle technologie – télégraphe électrique, TSF, téléphone, télévision… – lui apportera ainsi son lot de modifications. Au fil du temps, le 103 Grenelle a accueilli le premier ministère des Postes et Communications, l’ORTF – qui y réalise en 1935 la première émission télévisée – et enfin des bureaux de France Télécom, jusqu’au début des années 2000.

Un trésor patrimonial à redécouvrir

La Société Foncière Lyonnaise acquiert l’ensemble du 103 Grenelle en 2006. Elle y entreprend un vaste projet de revalorisation et de modernisation qu’elle confie à l’agence PCA-STREAM. Au départ de France Télécom, l’ensemble avait perdu toute cohérence architecturale, les bâtiments de dates différentes ayant subi des transformations substantielles. Obsolète et peu fonctionnel, le 103 Grenelle nécessitait une importante remise à niveau structurelle. Malgré quelques adjonctions remarquables à la fin du XIXe, avec notamment des structures métalliques de type Eiffel, les interventions de densifications successives avaient globalement altéré la splendeur de l’ensemble industriel. La construction de demi-niveaux dans les années 1960 avait ainsi affecté en profondeur les volumes, leur aspect et leur luminosité. Le bâtiment étant classé, sa rénovation s’est appuyée sur une étude historique approfondie ainsi qu’une collaboration étroite avec les Architectes des Bâtiments de France et la commission du vieux Paris. PCA-STREAM s’est attachée à redécouvrir et révéler les éléments patrimoniaux remarquables de cette architecture industrielle tout en modernisant le bâtiment pour qu’il puisse accueillir des bureaux contemporains.

© Jean-Philippe Mesguen
© Jean-Philippe Mesguen
© Jean-Philippe Mesguen
© Jean-Philippe Mesguen
© Jean-Philippe Mesguen
© Jean-Philippe Mesguen

Restituer une grandeur industrielle

En accord avec l’étude patrimoniale, l’ensemble historique a été finement restauré. La cour a notamment été repavée, la tour Chappe est réintégrée structurellement à l’ensemble, les espaces sont rationalisés et remis aux normes. PCA-STREAM a pris le parti d’une réhabilitation par des démolitions minimales, utilisées essentiellement pour restituer les volumes et détails exceptionnels de son architecture industrielle, notamment ceux des structures métalliques Eiffel. L’éclairage en lumière naturelle est privilégié et la grande verrière du bâtiment accueillant la tour est restaurée. La destruction d’une partie des demi-niveaux et le puits de lumière créé par cette verrière ont permis de retrouver les espaces en double hauteur emblématiques. En dialogue avec les différentes restaurations, l’aménagement est pensé de façon très contemporaine, notamment dans les halls, avec leurs banques d’accueil lumineuses. Livré en 2009, le nouvel ensemble offre 16 000 m² d’espaces de travail, auxquels s’ajoutent un restaurant, un fitness, un auditorium et un centre d’affaires créé en sous-sol. Menée de façon responsable, en réponse aux enjeux environnementaux, cette restructuration a bénéficié de la première certification HQE pour un immeuble en pierre de taille à Paris.

© Jean-Philippe Mesguen
© Jean-Philippe Mesguen
© Jean-Philippe Mesguen
© Jean-Philippe Mesguen
© Jean-Philippe Mesguen
© Jean-Philippe Mesguen

Réécrire l’alphabet

Pour donner du sens à son intervention, PCA-STREAM a voulu s’imprégner de l’aventure technologique et humaine du 103 Grenelle. Son travail de restructuration s’est ancré dans cette histoire spécifique du bâtiment, qui a été pendant des décennies le centre des communications françaises, ce que symbolise la tour Chappe. Le projet révèle et réactive ce passé lié à la technologie et l’échange. Pour enrichir sa démarche, l’agence a invité le duo brésilien Detanico & Lain à concevoir une intervention artistique in situ. Dans la continuité de leur travail à la frontière du design graphique et de l’art contemporain, ils se sont inspirés de l’alphabet développé par Chappe pour créer un système graphique intitulé « Le Coleoptera ». Cet alphabet évolutif, dont les lettres rappellent les mouvements des bras télégraphiques, est décliné à chaque étage. Plus le visiteur monte, plus l’alphabet s’épure. Chaque niveau a ainsi son identité propre au sein de la démarche d’ensemble. Ce système visuel et signalétique est répété sur les murs des parties communes. Il reprend un extrait du Comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas, dont le héros, Edmond Dantès, est fasciné par le télégraphe optique, qu’il assimile à « un immense coléoptère ». Les lettres géantes de Chappe, conçues pour transmettre des messages codés à l’échelle du territoire, deviennent une écriture cryptée à celle du bâtiment. L’alphabet recomposé par Detanico & Lain déploie dans le bâtiment une présence graphique discrète, ludique et associée à l’histoire du lieu.

© Jean-Philippe Mesguen

Suivi de chantier

© Jean-Philippe Mesguen
© Jean-Philippe Mesguen
© Jean-Philippe Mesguen
© Jean-Philippe Mesguen
© Jean-Philippe Mesguen
© Jean-Philippe Mesguen

Informations

Client Société Foncière Lyonnaise
Programme Restructuration du bâtiment historique en bureaux
Localisation 103 rue de Grennelle, Paris 7e
Mission Complète
Surface 21 800 m²
Budget 45 M€ HT
Statut Livré en 2009
Certifications  première certification HQE pour la restructuration d’un immeuble en pierre de taille
Équipe SCO, Barbanel, GVI, OGEBA, SCYNA 4, BARBANEL, APAVE Ile de France Ouest